Stratégie XXI

Selectioner un filtre et cliquer Apply pour les resultats

Stratégie du patrimoine culturel en Europe pour le 21ème siècle (ST21)

Version imprimable

Une nouvelle stratégie pour les nouveaux défis

La «Déclaration de Namur», adoptée par la 6ème Conférence du Conseil de l'Europe (Namur, 23-24 avril 2015) des Ministres en charge du patrimoine culturel, a fortement plaidé en faveur d'une Stratégie du patrimoine culturel en Europe pour le 21ème siècle. pour répondre aux défis qu'affrontent la conservation, l'amélioration et l'utilisation du patrimoine en tant que droit fondamental à l'avenir.

Le processus de rédaction de cette stratégie, sous la supervision du Comité directeur pour la culture, le patrimoine et le paysage (CDCPP) et soutenu par une équipe d'éminents experts du patrimoine, a été lancé en décembre 2015. Un projet révisé a été soumis au CDCPP qui l'a transmis au Comité des Ministres du Conseil de l'Europe, qui a finalement adopté la Stratégie 21 en février 2017. Le texte final de la Stratégie peut être consulté ici.

La mise en œuvre de la Stratégie 21 a été officiellement lancée sous la présidence chypriote du Conseil de l'Europe lors d'une conférence internationale tenue à Limassol (6-7 avril 2017) avec la participation de hauts responsables politiques et des parties prenantes concernées des États membres.

Une synergie accrue entre trois composants

L'objectif principal de la stratégie est de redéfinir la place et le rôle du patrimoine culturel en Europe en vue de favoriser la bonne gouvernance et la participation à l'identification et à la gestion du patrimoine.

Pour cela, la Stratégie s'articule autour de trois composantes qui doivent être développées en synergie:

  • La composante «sociale» qui vise à faire du patrimoine un moyen de promouvoir la diversité, l'autonomisation des communautés du patrimoine et la gouvernance participative
  • La composante «développement territorial et économique» qui vise à renforcer la contribution du patrimoine au développement économique et territorial basé sur les ressources locales, le tourisme et l'emploi, et
  • La composante «connaissances et éducation» qui favorise l'éducation et la formation tout au long de la vie pour et avec le patrimoine à travers la création de centres du savoir patrimonial et de programmes d'éducation, de formation et de recherche.

Pour chacune de ces composantes, les défis opérationnels et mesurables (niveau I), les recommandations (niveau II) et les plans d'action (niveau III) sont décrits.

Afin de faciliter la mise en œuvre des recommandations, elles sont complétées par des exemples d'actions déjà menées dans certains Etats.

L'implication du réseau HEREIN

Les membres du CDCPP, le réseau HEREIN et l'EHHF ont activement participé aux travaux de rédaction de la Stratégie XXI. Ils ont notamment contribué à l'identification dans leurs pays respectifs d'exemples et de bonnes pratiques, ces contributions étant stockées sur le site web HEREIN pour façonner l'annexe de la Stratégie, qui illustre les moyens de mettre en œuvre ses recommandations.

CONTRIBUTIONS:

  1. Contributions soumises en français (actualisées le 26/08/2016)
  2. Contributions soumises en anglais (actualisées le 26/08/2016)

Une consultation interactive de ces contributions est possible à travers le module en haut de cette page.

À l'avenir, le réseau HEREIN continuera de recueillir (et d'analyser dans tous les pays) des informations utiles au niveau national afin de contribuer à la mise en œuvre de domaines spécifiques des trois composantes de la Stratégie XXI.

Un outil sur les bonnes pratiques élargi

Suite au souhait réitéré de la Stratégie XXI d'inclure tous les acteurs pertinents dans son déploiement, tous les acteurs du patrimoine culturel sont donc invités à continuer à fournir des exemples concrets d'actions et de bonnes pratiques éclairant les différentes composantes de la Stratégie XXI (développement social, économique et territorial, connaissances et éducation).

Veuillez répondre au questionnaire simple disponible ici, autant de fois qu'ils veulent pour donner tous leurs exemples concrets

Les cas présentés seront disponibles dans un outil sur les bonnes pratiques mis à jour, les contributions spécifiques des membres du réseau HEREIN étant identifiées grâce au logo HEREIN dans la description de cas.