4 choses à savoir sur la stérilisation autoclave

Stérilisation autoclave

La stérilisation autoclave est une méthode très efficace pour éliminer les bactéries, germes et autres micro-organismes présents sur différents types d’objets. Utilisée principalement dans les milieux médicaux et scientifiques, elle s’impose comme un processus indispensable pour garantir la sécurité des patients et des utilisateurs. Dans cet article, nous vous présenterons 4 aspects importants de la stérilisation autoclave.

Qu’est-ce qu’une stérilisation autoclave ?

C’est une technique qui utilise la vapeur d’eau sous pression pour détruire les micro-organismes présents sur les objets. La stérilisation autoclave prend son nom du dispositif utilisé pour réaliser cette opération : l’autoclave. Ce dernier est constitué d’une chambre en acier inoxydable étanche, où la chaleur et la pression peuvent être contrôlées et maintenues pendant une période déterminée. Plusieurs facteurs doivent être réunis pour assurer une stérilisation autoclave optimale :

  • La température : La plupart des procédés autoclaves requièrent une température entre 121°C et 134°C, selon le type d’objets à stériliser et leur résistance à la chaleur.
  • La pression : Pour garantir une élimination complète des micro-organismes, la pression doit être maintenue entre 1 et 2 bars pendant le cycle de stérilisation.
  • Le temps : La durée du cycle varie généralement entre 15 et 30 minutes, en fonction de la nature des objets à traiter et de leur contamination éventuelle.

Quels sont les types d’objets pouvant être stérilisés par autoclave ?

La méthode de stérilisation autoclave est particulièrement adaptée pour éliminer les micro-organismes résistants aux traitements thermiques traditionnels ou chimiques. Elle est ainsi très utilisée dans divers domaines tels que :

  • Le milieu médical : instruments chirurgicaux, dentaires, textiles, équipements de soins infirmiers…
  • Les laboratoires scientifiques : verrerie, flacons, éprouvettes, pipettes, milieux de culture…
  • L’industrie pharmaceutique : matériel de production, conditionnement, emballage…
  • Les laboratoires de recherche animale : cages, nourriture, litière, accessoires…
  • Les secteurs agroalimentaires et cosmétiques : ustensiles, contenants, outillage…

Cependant, il est essentiel de noter que certains matériaux et objets ne supportent pas les conditions de chaleur et de pression imposées lors de la stérilisation autoclave. Parmi ces éléments, on retrouve notamment les plastiques thermosensibles, les fibres optiques, les circuits électroniques ou encore certaines pièces en caoutchouc. En cas d’incompatibilité avec le procédé autoclave, d’autres méthodes de stérilisation peuvent être utilisées :

  • La chaleur sèche : Les objets sont chauffés à une température de 160°C pendant 2 heures dans un four spécial.
  • Le gaz : L’éthylène oxyde ou l’oxyde de propylène sont les principaux agents utilisés pour ce type de traitement.
  • Le rayonnement : Les objets sont soumis aux rayons gamma ou ultraviolets pour détruire l’ADN des micro-organismes.

Comment fonctionne le processus de stérilisation autoclave ?

La mise en œuvre d’un cycle de stérilisation autoclave suit généralement plusieurs étapes :

  • Préparation et nettoyage des objets : Avant le passage en autoclave, les objets doivent être soigneusement lavés et débarrassés des résidus organiques ou chimiques.
  • Emballage : Il est nécessaire de mettre les objets dans des emballages spécifiques permettant la pénétration de la vapeur tout en maintenant la propreté du contenu après la stérilisation.
  • Chargement de l’autoclave : Les objets sont disposés de manière à faciliter la circulation de la vapeur et à éviter les zones d’ombre du champ thermique.
  • Démarrage du cycle : Une fois l’autoclave fermé, le cycle est lancé en sélectionnant les paramètres appropriés (température, pression, durée).
  • Refroidissement et séchage des objets : Après un délai de refroidissement suffisant, les emballages sont retirés de l’autoclave et sèchent à l’air libre avant de pouvoir être utilisés ou stockés.

Afin d’éviter tout risque d’accident ou de mauvais fonctionnement, il est primordial de respecter certaines consignes de sécurité :

  • Vérifier régulièrement l’état général de l’autoclave (pièces, joints, soupapes…).
  • Porter des équipements de protection individuelle adaptés (gants, lunettes, masques…).
  • N’introduire aucun objet incompatible avec la technique autoclave.
  • Veiller à la bonne manipulation et au bon entretien des emballages pour objets stériles.

Quelle est l’efficacité de la stérilisation autoclave ?

Lorsqu’elle est correctement réalisée dans le respect des protocoles et des paramètres établis, la stérilisation autoclave est considérée comme l’une des méthodes les plus efficaces pour éliminer les micro-organismes :

  • Elle permet de détruire tous les types de germes et de bactéries, y compris les spores résistantes.
  • Grâce à sa grande pénétration, elle assure une désinfection en profondeur des objets présents dans l’autoclave.
  • Grâce à son uniformité et sa reproductibilité, elle garantit un niveau de sécurité constant pour les utilisateurs.

Ainsi, la stérilisation autoclave s’impose comme une méthode incontournable dans divers secteurs où l’élimination des micro-organismes est cruciale pour assurer la qualité des produits et la protection des usagers.