Les 7 principaux symptômes de l’endométriose et comment les soulager

opération de l'endométriose

L’endométriose peut provoquer des douleurs intenses et invalidantes, ainsi que l’infertilité. Des crampes menstruelles très intenses, un flux menstruel abondant et des douleurs lors des rapports sexuels avec pénétration sont quelques-uns des principaux symptômes de l’endométriose. Bien qu’ils semblent banals, ces signes indiquent que quelque chose ne va pas au niveau de la menstruation et de la santé sexuelle et reproductive.

Saignements dans les selles et les urines

Les saignements dans les selles et les urines pendant les règles peuvent également être un symptôme d’endométriose profonde. Dans ce type de maladie, le tissu endométrial qui s’est développé en dehors de la cavité utérine s’infiltre plus profondément dans l’organe touché, à une profondeur d’au moins cinq centimètres. Dans le cas de l’endométriose profonde, la douleur typique de la maladie, qui commence pendant la période menstruelle, peut devenir chronique avec le temps, et une opération de l’endométriose peut être nécessaire. Néanmoins, il existe une alternative de référence dans le traitement de ce genre de cas, celle de recourir au CEC. Le centre de l’endométriose complexe, situé à 95, chemin du Pont des 2 Eaux, au 2è étage de la maison d’Asclépios, s’engage à prendre en charge et à accompagner les femmes qui souffrent d’endométriose complexe. En effet, il s’agit d’un centre spécialisé dans le traitement des formes urinaires, ovariennes, rectales et sigmoïdiennes.

Des douleurs lors des rapports sexuels

Outre les crampes menstruelles, l’un des symptômes les plus fréquents de l’endométriose est la douleur lors des rapports sexuels avec pénétration, également appelée dyspareunie profonde. Outre la douleur, certaines femmes peuvent avoir des saignements pendant les rapports sexuels en raison de l’inflammation chronique causée par l’endométriose. La douleur est plus fréquente au moment des règles, mais elle peut survenir à d’autres moments du cycle.

Crampes menstruelles intenses et prolongées

Les crampes menstruelles sont l’un des principaux symptômes d’une crise d’endométriose. Bien que les douleurs dans le bas-ventre soient courantes pendant la période menstruelle, des douleurs intenses, durables et parfois invalidantes ne sont pas normales et peuvent être un indicateur d’endométriose.

L’infertilité

L’endométriose peut également être à l’origine de la stérilité. En effet, l’endométriose peut entraîner des modifications anatomiques qui empêchent les trompes de Fallope de fonctionner correctement. Par ailleurs, la présence de cellules endométriales inflammatoires dans d’autres régions en dehors de la cavité utérine peut affecter la qualité de l’ovule et le fonctionnement des spermatozoïdes, rendant la fécondation difficile.

Changements intestinaux

Les changements intestinaux, tels que l’augmentation de la fréquence des selles, la diarrhée et les selles douloureuses, sont quelques-uns des symptômes de l’endométriose dans l’intestin. Il peut également y avoir des saignements et des changements dans la texture et la taille des selles.

Une envie fréquente d’uriner

L’endométriose peut également affecter la vessie et provoquer des changements physiologiques, tels que des envies fréquentes d’uriner et la présence de sang dans les urines. Qui plus est, les symptômes de l’endométriose dans la vessie peuvent inclure une gêne lors de la miction, la présence de pus dans les urines, des mictions urgentes, des douleurs dans les reins et la région pelvienne qui s’aggravent pendant les règles, de la fatigue et de la lassitude. Il peut y avoir ou non de la fièvre.

Gonflement et douleurs abdominales

Le ventre d’une personne atteinte d’endométriose peut également être gonflé, avec une sensation de « ballonnement », surtout pendant la période menstruelle. Il s’agit également d’un symptôme courant chez les personnes atteintes d’endométriose intestinale, qui peut être lié aux autres symptômes gastro-intestinaux mentionnés ci-dessus, tels que l’envie fréquente de déféquer et la diarrhée.